Agence de la santé publique du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Virus de la rubéole

Retour à la liste des agents pathogènes

Diagnostique de référence
Formulaire de requête :

Analyse pour Rubéole, Rougeole, Oreillons (Document PDF - 1590 ko - 1 page)

Détails de la référence
Accrédité par le Conseil canadien des normes au
laboratoire numéro 594 - CAN-P-4E (ISO/IEC 17025)
Analyse diagnostique de référence :
Épreuve immuno-enzymatique (ELISA) – Avidité des IgG
Description:

Mesure de l’avidité des anticorps IgG anti-rubéole pour distinguer une primoinfection rubéoleuse d’une exposition passée.

Pathogène :
Virus de la rubéole
Laboratoire :
Exanthèmes viraux et maladies transmises sexuellement - Unité de la rubéole, de la rougeole et des oreillons
Infections et maladies :
Rubéole
Catégorie d'analyse :
Sérologie
Critère d'acceptance :

1. Femmes enceintes ayant obtenu un résultat positif au test sérologique de détection des IgM anti rubéole ou ayant eu un contact récent (dans les 30 derniers jours) avec un cas de rubéole confirmé en laboratoire. 2. Cas suspects de rubéole qui ont eu un contact récent (dans les 30 derniers jours) avec un cas de rubéole confirmé en laboratoire. Les échantillons des patients doivent avoir été déclarés positifs pour les IgG anti rubéole.

Spécimen :

Sérum ou plasma (minimum de 100 µL) déclaré positif pour les IgG anti-rubéole.

Méthode de prélèvement:

Prélever le sang dans des tubes de séparation du sérum (TSS) ou tubes EDTA.

Manipulation, entreposage et expédition des spécimens:

Suivre les techniques de laboratoire habituelles pour la préparation du sérum ou du plasma. Conserver le sérum et le plasma à 4 °C et les expédier à température ambiente ou sur de la glace humide de façon qu’ils arrivent au LNM dans les 14 jours suivant le prélèvement. Sinon, les congeler (à -20 ˚C ou moins) et les expédier congelés sur de la glace sèche.

 

Transport des marchandises dangereuses:
L'expédition des prélèvements doit être confiée à une personne détenant un certificat de formation TMD, conformément au Règlement sur le TMD. Pour plus d'information sur la catégorisation des matières à des fins d'expédition, veuillez consulter la partie 2 de l'appendice 3 du règlement ou la section 3.6.2 du règlement de l'IATA sur les produits dangereux.
Critère d'acceptance:

1. Femmes enceintes ayant obtenu un résultat positif au test sérologique de détection des IgM anti rubéole ou ayant eu un contact récent (dans les 30 derniers jours) avec un cas de rubéole confirmé en laboratoire. 2. Cas suspects de rubéole qui ont eu un contact récent (dans les 30 derniers jours) avec un cas de rubéole confirmé en laboratoire. Les échantillons des patients doivent avoir été déclarés positifs pour les IgG anti rubéole.

Documents d’accompagnement:

Requête d’analyse pour la rougeole, les oreillons et la rubéole complétée. Indiquer la semaine de gestation, la date de l’apparition de l’éruption cutanée, la date du début de la fièvre, le nombre de doses de vaccin contre la rubéole reçues, la date de la dernière vaccination contre la rubéole, les antécédents de voyage, la date de l’exposition à la rubéole, et l’identifiant MARS (dans l’application de surveillance de la rougeole et de la rubéole [MARS] du RCRSP) ou numéro de cas, s’il y a lieu. Fournir les résultats des épreuves de dépistage des IgM et des IgG de la rubéole.

 

Commentaires:

La date de début des symptômes et la date de prélèvement doivent être indiquées sur la requête pour que les résultats puissent être interprétés. Veuillez contacter le laboratoire avant d’expédier les échantillons à analyser.

Méthodes et interprétation des résultats:

L’analyse s’effectue à l’aide de la trousse de « détermination de l’avidité des anticorps IgG dirigés contre le virus de la rubéole » d’Euroimmun (4). L’avidité des IgG est liée à la maturation des sous‑classes d’IgG qui, d’anticorps à faible capacité de liaison, deviennent des anticorps à forte capacité de liaison avec le temps après une première exposition à l’antigène. Par conséquent, les IgG de faible avidité sont une indication d’une infection aiguë, alors que les IgG de forte avidité sont une indication d’une infection passée ou d’une réinfection. Une trousse ELISA commerciale compare les résultats dans une série de puits en présence d’un dénaturant aux résultats dans des puits sans dénaturant. Les IgG de faible avidité sont lavés par le dénaturant et sont détectés par une baisse importante de la quantité d’IgG dans les puits avec dénaturant comparativement aux puits sans dénaturant. Avec cette épreuve, une maturation de l'avidité de faible à intermédiaire/forte, survient moins de 30 jours après exposition/infection par le virus de la rubéole. Ainsi, il ne doit pas s'être écoulé plus de 30 jours entre la date d'exposition et la date de prélèvement du sérum pour interpréter le résultat de forte avidité comme une infection réelle passée et non une infection primaire. Pour toute question concernant l'interprétation des résultats d'avidité des IgG de la rubéole, veuillez communiquer avec le laboratoire au numéro 204-789-7055.

 

Délai d’exécution:

7 jours civils. Des analyses STAT seront effectuées sur demande (communiquer avec le laboratoire au préalable).

Contacter:
Exanthèmes viraux et maladies transmises sexuellement - Unité de la rubéole, de la rougeole et des oreillons
Téléphone : (204) 789-7055
Télécopieur : (204) 789-5009
Courriel : NML.Viral.Exanthemata@phac-aspc.gc.ca
Références:
  1. Thomas H.I.J, P Morgan-Capner. Rubella Specific IgG1 avidity: a comparison of methods. J Viol. Meth. 1991; 31: 219-228.                     
  2. Thomas, H.I.J, P Morgan-Capner, et al. Persistence of specific IgM and low avidity specific IgG1 following primary rubella. J Viol. Meth. 1992; 39: 149-155.
  3. Hedman K, S.A. Rousseau. Measurement of Avidity of Specific IgG for Verification of Recent Primary Rubella. J Med. Viol. 1989; 27: 288-292.
  4. Mubareka S, H Richards, M Gray, GA Tipples. Evaluation of commercial rubella immunoglobulin G avidity assays. J Clin Microbiol. 2007 Jan; 45(1):231-3.
  5. Best JM, S O’Shea, G Tipples, N Davies, SM Al-Khusaiby, A Krause, LM Hesketh, L Jin, G Enders. Interpretation of rubella serology in pregnancy - pitfalls and problems. BMJ. 2002 Jul 20; 325 (7356): 147-8.
  6. Robinson JL, BE Lee, JK Preiksaitis, S Plitt, GA Tipples. Prevention of congenital rubella syndrome - What makes sense in 2006? Epidemiologic Reviews. 2006;28:81-87.
Feuille de données : virus de la rubéole - Fiches techniques santé-sécurité (FTSS)
Information : Définitions nosologiques des maladies transmissibles faisant l'objet d'une surveillance nationale - 2009 - Rubéole
Définitions nosologiques des maladies transmissibles faisant l'objet d'une surveillance nationale - 2009 - Syndrome de rubéole congénitale/infection rubéoleuse congénitale
Interprétation du Test d'avidité des IgG de la rubéole (PDF document )
Interpretation of rubella serology in pregnancy (en anglais seulement) (PDF document )
Maladies évitables par la vaccination
Prevention of Congenital Rubella Syndrome (en anglais seulement) (PDF document )